July 27, 2020

June 26, 2020

February 12, 2020

January 10, 2020

Please reload

Posts Récents

Panama 3 : le canal et le virus...

March 26, 2020

1/2
Please reload

Posts à l'affiche

Récit d'une journée mémorable

June 1, 2019

Vendredi 31 mai 2019. Au mouillage dans l'entrée de English Harbour à Antigua.

Je me réveille très tôt comme d'habitude. La nuit a été agitée, nous qui pensions être bien à l'abri du relief dans ce repère de pirate ! En fait, il a plu toute la nuit avec des rafales de vent et là, c'est le déluge. On ne voit même pas les autres bateaux au mouillage !

Nous avions prévu de partir pour la Guadeloupe par la côte au vent. C'est un peu compromis ! Mais les clearances sont faites depuis hier, et il nous faut partir...

Une heure après, vers 8 heures, la pluie cesse enfin et nous partons d'Antigua.

Dehors, c'est 3 mètres de creux et après avoir parcouru quelques milles, nous décidons d'abattre pour aller sous le vent de la Guadeloupe, avec un trajet plus « confortable » à cette allure ! Nous irons vers Deshaies, plus proche aussi...

On va essuyer plusieurs grains pendant la traversée, et à mi-parcours, une baleine à une centaine de mètres n'arrête pas de sauter et de taper l'eau avec sa gigantesque queue, blanche en dessous !! Elle a l'air de se moquer de la mauvaise mer...

Le dernier grain va nous cueillir juste à l'arrivée de Deshais avec des rafales à plus de 35 nœuds. Et le bateau à 21 nœuds toutes voiles choquées !! C'est limite sécurité ! Et chaque fois trempés jusqu'aux os.

On mouille dans la baie de Deshais dans un cadre magnifique avec des falaises et pas un pet de vent. On prend cela pour un super abri, l'avenir nous l'infirmera rapidement !

Le vent commence a soufflé sérieusement en fin d'après-midi. Les rafales dépassentt déjà les 30 nœuds dans le mouillage !

A 18h00, Marie et moi sautons hors du bateau après un violent choc : un bateau a dérapé et nous a percuté par le bordé babord ! Marie saute dans l'annexe pour prévenir les autres bateaux sur le passage du dérivant qui n'a personne à bord. Un bateau voisin monte à bord pour larguer de la chaîne pendant que Marrie pousse un bateau pour éviter la collision ! Ouf, le bateau semble tenir. Pas de numéro de téléphone à bord. Je fais un appel général à la radio sur le 16 demandant si un bateau connais le propriétaire. Le Cross Antilles- Guyane capte mon appel et retrouve avec le nom et le port d'attache, le numéro de téléphone des propriétaires qui vont rapidement venir à bord. Ouf !

Un bateau voisin avec quatre enfants vient prendre l'apéro sur Caretta. Le vent continue de souffler en furie dans le mouillage.

On n'a pas encore commencé à boire, qu'un autre bateau chasse sur le bateau voisin ! Encore une fois, personne à bord ! On prend rapidement les deux annexes pour prévenir les autres bateaux ! Trop tard, le bateau dérapant percute les copains de nos voisins, les deux ancres s’emmêlent et le bateau dérivant emporte avec lui l'autre bateau !! Le skipper de ce dernier décide de larguer son mouillage pour se libérer du dérivant avec lequel il risque de continuer à taper ! Il essayera de remouiller dans la crique voisine avec une petite ancre de secours en alu mais sans succès.

Le skipper de notre bateau voisin est monté à bord du bateau dérivant. Les rafales dépassent maintenant les 40 nœuds et ils s’éloignent sérieusement du mouillage ! Impossible de démarrer le moteur et pas de numéro de téléphone.

Je suis toujours sur la radio et le cross surveillent les événements mais là ne trouve pas les proprio ! Le bateau est immatriculé à Antigua...

Finalement notre ami abandonne le bateau dérivant à son sort mais le retour en annexe contre le vent violent et la mer formée au large est difficile...

Il est déjà tard, 22h, et le bateau percuté revient vers Deshaies et ils n'ont plus de mouillage fonctionnel !!

Entre temps, les proprio du dérivant arrivent à bord de Caretta en cherchant leur bateau disparu ! On leur explique rapidement la situation et une annexe d'un bateau voisin va les emmener récupérer leur bateau qui est déjà bien au large ! Ils mettront une heure à démarrer le moteur.

Entre temps un autre bateau voisin qui connait bien le coin va conseiller au bateau percuté de se mettre à quai dans le petit port de pêche de Deshaies ! Il y a toujours un morceau de quai disponible à l'entrée et c'est un cas de force majeure !

On part à deux en annexe pour les aider à mettre le bateau à quai.

Entre temps, le bateau dérivant remouille dans la baie.

A 23h, tout le monde retourne dans son canot respectif. Marie a fait manger tous les enfants pendant ces péripéties.

Prêts pour aller au lit, patatra ! C'est Caretta qui dérape !! Et fonce sur le bateau mouillé derrière lui !

Heureusement, on est à bord et on remonte dar dar le mouillage pour remouiller en pleine nuit avec toujours un vent soutenu !!

On part au lit, mais on ne dort pas vraiement. Vu le stress vécu ! Le vent se calmera vers 4h30 du matin, une nuit presque blanche dans un mouillage de rêve !

Une journée un peu agitée, ce 31 mai...

En fait, cette baie de Deshaies est extrêmement dangereuse. Il y a un couloir de vent dans le relief qui fait tuyère et les fonds d'herbiers sont de très mauvaise tenue !!

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Retrouvez-nous
Please reload

Rechercher par Tags