Humeur...

 : 17/10/2017 : les grillons chantent et les reflets des lumières du port sur l'eau à peine bridée éclairent les palmiers. C'est l'été à Carthagène ! 

Voilà plus d'un mois que Caretta est notre maison. On s'habitue doucement à notre nouvelle vie. Quelle revanche sur ces mois de doute où le bateau était synonyme de travail, de mauvaises nouvelles et de factures à quatre chiffres ! Les ennuies continuent mais la philosophie a changé. Notre rapport au temps est déjà différent...

Nous n'aurions probablement jamais "à terre" passé deux heures avec Timothée à étudier les étoiles sous un ciel que seule la mer peut offrir...

Poulvou qué sa doul...

   2/12/2017 : las Palmas de Gran Canaria : le hord bord de l'annexe est en réparation avec encore une fois une note plus que salée... 

En fait, nous avons une chance immense de pouvoir être en grand voyage. Mais nous sommes extrêmement vulnérables : la météo, les pannes du bateau, l'administration, les autres bateaux, la sécurité etc... Et certains réparateurs le savent très bien et il est facile d'en "profiter" un peu... Nous sommes ici dans un mouillage payant ! Et oui, il faut payer pour mouiller !! Quand on pense qu'en Grèce, les ports sont gratuits, la pilule passe mal... Les assurances tour du monde ont plus que doublé depuis un an et Irma ne va rien arranger ! Le moindre problème à terre est cent fois plus dur à résoudre. Difficile de se défendre à distance.... 

Voilà, ce n'est pas toujours rose et forcément, on a des hautset des bas. Je vous laisse deviner mon humeur actuelle !! 

   8/12/2017 : Nous sommes arrivés au mouillage à côté du port de Las Nueves, près d'un rocher nommé "Dedo de Dios" ! Décor grandiose, complètement abrité du vent et de la mer. Une mer turquoise transparente ! Après une superbe navigation ultra rapide pour contourner le nord de Gran Canaria avec pas mal de vent. Les bonheurs en bateau sont à la hauteur des stress : très élevés. Le jeu des contraires ! Comment apprécier le beau temps s'il n'y a pas un peu de nuages ?

   12/01/2017 : Voilà 15 jours que nous sommes dans le delta du Sine Saloum ! On a oublié les voiles ! Nous avons passé la majeure partie au mouillage à côté du village de Moundé où les gens sont très chaleureux et où l'on s'attache vite. Une fois passé le haut le coeur des décharges au milieu du village et globalement la saleté et la pauvreté ! Quasiment pas de meuble dans les "maisons" à part quelques chaises en plastique cassées... Pas de frigo, pas de four, pas d'électricité le soir, à part quelques maisons plus riches qui ont des panneaux solaires ! Cela contraste avec la propreté de leurs habits et l'élégance des femmes ! 

Côté face : accueil très chaleureux, invité en permanence à manger, cadeaux alors qu'ils n'ont presque rien, aucune insécurité, nous n'avons jamais remarqué le moindre signe d'agressivité ! Globalement pas mal de leçon d'humanité...

   24/02/2018 : Gros passage à vide depuis 8 jours mais ça va mieux ! Nous avons changé de pays ! Nous voici dans la capitale de la Gambie, à Banjul. Le changement aide à nettoyer les esprits... Nous sommes peut-être resté un peu trop longtemps au même endroit ! Et nous avons cumulé les mauvaises nouvelles... Super accueil à Banjul et aucune impression d'insécurité comme on avait pu le lire... Mais il a fallu une journée pour les papiers d'entrée et plusieurs km à pied... A nous la Gambie et ses crocodiles, singes et hippopotames...

   4/08/2018 : Beaucoup de milles sous la coque depuis Banjul ! Une traversée Gambie Cap Vert éprouvante mais extrêmement rapide ! Record absolu du bateau avec 220 milles en 24h au près sur un cata !! Qui dit mieux ?

Le séjour au cap vert était riche de découverte mais des mouillages difficiles, régulièrement 35 noeuds de vent dans le mouillage soit disant abrité de Mindelo. Et une insécurité grandissante due entre autre au Crack ! Impossible de mouiller à Santiago, les bateaux sont systématiquement attaqués ! 

Puis une traversée de l'atlantique on ne peut plus "cool", sans mauvaise mer, avec simplement pas mal de grains au niveau de l'équateur ! On a jamais été à la vitesse max du bateau, du coup, vie à bord quasi-normale et 13 jours pour faire Cap Vert Salvador de Bahia ! 

Le brésil ! Super accueil mais là encore, beaucoup de sites nous serons interdits ! Trois  attaques de voilier en un mois dans le Rio Paraguaçu ! Le brésil serait un paradis de la voile sans cette insécurité grandissante... 

On est rentré trois semaines en France pour revoir la famille. Puis retour au Brésil et en partant avec un bateau copain vers le sud, perte d'une hélice et de l'eau dans les deux saildrive !! Quand c'est pas l'insécurité, c'est les problèmes sur le bateau !! Malgré une à deux heures d'entretien et de réparation par jour, il arrive des "catastrophes" que l'on ne peut pas gérer seul !! On est très vulnérable en bateau....

Donc le bateau passera un mois à sec à Salvador et nous partirons pendant ce temps au Pérou... sans Caretta. 

   11/12/2018 : Nous voici depuis une semaine sur la magnifique ile de Tobago. C'est un peu une revanche sur les mauvaises nouvelles passees comme la perte de l'helice et l'eau dans les saildrive. Et les 15 jours de carenage a Salvador pas tres sex ! Ici, l'eau est turquoise, les poissons tropicaux abondants et la nature genereuse avec une superbe foret tropicale qui descend jusqu'a la mer et des cascades...On en profites bien mais l'entretien de Caretta est toujours aussi pregnant : eolienne en panne, compteur de chaine en panne, thermometre, fixation de l'antenne de VHF en tete de mat cassee, rachat d'un nouveau hors bord pour l'annexe car a la fin je passais deux heures par jour dessus !!! Fuite de deux hublots, etc etc la routine quoi....

   06/05/2019 : On en a enfin fini avec les multiples travaux réalisés au Marin en Martinique : Réparation structure après la vague scélérate, changement du gréément dormant (les cables), changement covering, remontage éolienne etc etc... On commence à revivre ! Content de naviguer à nouveau vers la Guadeloupe. Quatre mois au total passé entre Martinique et Guadeloupe. Heureusement, nous ne nous sommes pas ennuyés : les canadiens, Célia et Adrien, les Guyanais, Pâques avec les bateaux copains etc... Mais nous sommes en voyage, et on aime découvrir...

© 2017 by Michel Fischbach

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now